guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › Dossiers › Cancer et système immunitaire › L’importance du mode de vie
   
DOSSIERS
 
L’importance du mode de vie
Le 04/08/2009
Mot-clés : systeme immunitaire, cancer
Une personne qui présente des signes de faiblesse immunitaire, ou qui souhaite mieux se défendre contre les maux courants devrait d’abord et avant tout se pencher sur son mode de vie. En effet, des données épidémiologiques indiquent que l’alimentation, le tabagisme, le sommeil, l’activité physique, le niveau de stress, la qualité des relations sociales et l’environnement sont tous des éléments qui influencent le système immunitaire.
 
Facteurs de diminution de l’efficacité du Système immunitaire

La malnutrition majeure avec déficit en calories et protéines est la plus importante cause de déficit immunitaire. Les apports suffisants en calories et en protéines dépendent du sexe, de l’âge, de la taille et des dépenses énergétiques. Dans les pays développés, on observe de plus en plus un autre type de carence nutritionnelle : la carence en micronutriments, ce qui veut dire la carence en vitamines et en minéraux. La popularité des aliments « vides » de type junk food explique en partie ce phénomène. La carence en micronutriments est, par ailleurs, commune chez les personnes âgées, qui ont souvent un faible appétit et une alimentation moins variée, tout comme chez les personnes diabétiques, en raison de leur maladie et des médicaments qu’elles doivent prendre pour la traiter. Des études sur des animaux démontrent qu’une déficience en un seul des micronutriments suivants pourrait affecter les fonctions immunitaires : le zinc, le sélénium, le fer, le cuivre, le calcium, l’acide folique ou les vitamines A, B6, C et E2,3.

Les facteurs négatifs

- La consommation régulière d’aliments pauvres en vitamines et en minéraux.

- L’abus d’aliments riches en sucre (il semble que 50 g de sucre par jour soit un maximum raisonnable, et cela inclut le sucre provenant des fruits).

- La consommation d’aliments qui provoquent des allergies.

- L’abus d’aliments riches en gras saturés.

- L’abus considérable d’alcool (on ne connaît pas l’effet d’une consommation modérée).

Par ailleurs, on trouve également :

- Le vieillissement. L’âge est un facteur de fragilisation du système immunitaire. Bien que certaines personnes vieillissent en santé, les études démontrent que les infections, les maladies inflammatoires et le cancer sont plus fréquents chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

- La sédentarité, et à l’inverse, le surentraînement des sportifs.

- Le manque de sommeil.

- Le stress. En situation de stress, les glandes surrénales sécrètent du cortisol et le système sympathique, de la noradrénaline – deux substances qui affaiblissent le système immunitaire.

- L’exposition aux toxines, notamment par l’utilisation de produits de nettoyage domestique chimiques et d’herbicides sur les pelouses, et par la consommation de fruits et de légumes vaporisés d’insecticides.

- L’exposition aux polluants atmosphériques extérieurs ainsi qu’à ceux qui se propagent à l'intérieur des habitations (moisissures, bactéries, tabac et gaz de combustion).

Vraisemblablement l’obésité. Les personnes obèses seraient plus susceptibles aux infections, mais on ne peut en expliquer la cause.

Dr. David Servan-Schreiber, en partenariat avec Passeport Santé
 
>> Lire la suite du dossier : Les étapes de la réponse immunitaire
   
   
Qui sommes-nous ?       Contactez-nous      Mentions légales      FAQ      Liens utiles      Comité de surveillance      HON Code      Charte du site