guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › Dossiers › Diminuer les sucres › La bonne unité de mesure: l'index glycémique
   
DOSSIERS
 
La bonne unité de mesure : l'index glycémique
Le 07/08/2009
Mot-clés : index glycémique, glycémie, alimentation, sucre
La notion d’index glycémique a également été introduite pour la première fois par Jenkins dans les années 80. Elle a été proposée par ce chercheur pour clarifier et quantifier la réponse glycémique aux aliments glucidiques. Depuis longtemps et encore aujourd’hui, les notions de glucides simples et glucides complexes ont été respectivement associées, à tort, à des réponses glycémiques respectivement fortes et faibles, comme nous venons de le voir. Alors que dès 1913, des recherches montraient que chez le sujet sain la glycémie s’élevait de façon identique après un repas riche en amidon comportant pain et pommes de terre ou après un repas riche en glucides simples. Au début des années 1970, plusieurs équipes constatèrent que les réponses glycémiques à des quantités identiques de glucides provenant de différents aliments étaient différentes.
 
L'indice glycémique d'un aliment caractérise la vitesse à laquelle il délivre son sucre dans le sang. Plus l'indice glycémique est haut, plus vite le sucre est absorbé, et plus la quantité de glucose sanguin augmente rapidement. Lorsque nous mangeons, notre taux de sucre dans le sang augmente donc naturellement en fonction de l’aliment absorbé. Les glucides sont transformés dans l’organisme sous forme de glucose, un sucre directement utilisable par les muscles, les organes, et le cerveau.
Comme nous l’avons déjà tous constaté, lorsque nous avons « un coup de barre », il suffit de manger sucré pour l’énergie revienne. C’est que les sucres facilement métabolisables par l’organisme donnent un coup de fouet car ils permettent l'augmentation très rapide du taux de glucose dans le sang, même si c'est pour une courte durée. Selon les aliments absorbés, le taux de glucose sanguin augmente donc à une vitesse plus ou moins élevée et c’est cette vitesse qui est à double tranchant.

Plus le sucre monte vite, plus il descend vite

L'augmentation de la glycémie est naturellement toujours suivie par une chute, la courbe du sucre dans le sang est une courbe en cloche. Le fonctionnement est simple : la glycémie chute rapidement quand avant, elle a augmentée rapidement. Or, lorsque cette chute est trop rapide, le taux de glucose descend trop bas. Elle aboutit à une hypoglycémie : le quantité de sucre dans le sang passe au dessous du seuil normal et l'organisme à faim. On ressent alors un malaise et on a besoin de reprendre du sucre.
C’est le cercle vicieux d’une mauvaise consommation de sucre et surtout un mode qui frôle l’addiction. Pour se faire une idée de l’index glycémique de certains aliments courant, voici un tableau récapitulatif.

Photo : abzee - istockphoto.com
 
>> Lire la suite du dossier : Un réel impact sur la santé
   
   
Qui sommes-nous ?       Contactez-nous      Mentions légales      FAQ      Liens utiles      Comité de surveillance      HON Code      Charte du site