guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › Dossiers › L'eau potable et le cancer › Chlore
   
DOSSIERS
 
Chlore
Le 23/06/2009
Mot-clés : eau, chlore
Le chlore est ajouté dans les réseaux sous forme d’eau de javel ou de chlore gazeux, en sortie de station de traitement, pour prévenir la contamination de l’eau au cours de son trajet dans les réseaux où des contaminations sont possibles, par des bactéries (gastro-entérites, salmonelloses) ou des virus (gastro-entérites, hépatites A et E). C’est un bactéricide utilisable sur l’ensemble du réseau et facile d’utilisation.
 
Toxicité du chlore

Il ne présente pas de danger pour la santé humaine, mais ce sont ses dérivés qui sont problématiques. Rappelons néanmoins que le risque associé aux micro-organismes, en l’absence de chlore, serait plus important que le risque associé aux dérivés chlorés. Mais pour diminuer au maximum ces sous-produits, il convient d’utiliser en complément d’autres procédés de désinfection, notament l’ozonation et les UV. L’ozonation permet d’oxyder les parois cellulaires, de pénétrer et de détruire le matériel cellulaire des contaminants indésirables. Mais le temps de vie est trop court pour assurer la désinfection de tout le réseau de distribution. Quant aux ultra-violets, leur action est limitée dans l’espace mais ils peuvent être utilisés en complément pour diminuer la quantité de chlore.

Norme concernant le chlore dans l’eau de boisson

La concentration en chlore libre ne doit pas dépasser 0,3 mg/L en sortie des réservoirs et pas plus de 0,1 mg/L en tout point du réseau de distribution.
 
>> Lire la suite du dossier : Fluor
   
   
Qui sommes-nous ?       Contactez-nous      Mentions légales      FAQ      Liens utiles      Comité de surveillance      HON Code      Charte du site