guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › Dossiers › L'eau potable et le cancer › Fluor
   
DOSSIERS
 
Fluor
Le 23/06/2009
Mot-clés : fluor, eau
Pour l’élément fluor, les formes chimiques dominantes dans l’eau sont : les fluorures de sodium (NaF), de potassium (KF), de calcium (CaF2) et l’acide fluorhydrique (HF). Les fluorures se présentent généralement sous forme de complexes avec le silicium, le bore ou l’aluminium.

L’exposition aux fluorures se fait principalement par voie orale puisque ceux-ci sont très rapidement absorbés au niveau de l’intestin. 50 à 60% de la dose ingérée sont éliminés par voie urinaire et les fluorures absorbés sont distribués parvoie sanguine vers les principaux organses de stockages, les dents et les tissus osseux. la fluorémie ne reflète la dose absorbée qu’en cas d’ingestion prolongée d’eau renfermant plus de 6 mg de fluor par litre.
 
Norme concernant les fluorures dans l’eau de boisson

La réglementation française en vigueur est de 1,5 mg de fluorures/L.

Méthodes d’élimination

Les traitements qui réduisent la teneur en fluor dans les eaux sont : l’adsorption séléctive sur apatite ou alumine activée, le pH joue dans ce ca un rôle important, la décarbonation en présence de phosphates, il y a formation de fluoroapatites, et les traitements membranaires : l’osmose inverse retient les fluorures, et la nanofiltration est efficace en présence de calcium, puisque le complexe formé, CaF2 peut alors être retenu.

Impact sur la santé

Le fluor est un élément ambivalent. Il a des effets bénéfiques si les apports sont modérés et des effets néfastes pour la santé humaine lorsque les apports sont excessifs et prolongés.

Le fluor joue un rôle fondamental lorsqu’il est sous forme d’ions fluorures, au moment de la formation des dents et des os. L’émail dentaire par exemple, pour être de bonne qualité, doit contenir une certaine quantité de fluoroapatite.

Mais le fluor en excès peut provoquer des fluoroses dentaires, qui apparaissent à des concentrations de 1,5-2 mg/L d’après l’OMS.

Selon l’OMS (2004), une concentration minimale dans l’eau de 0,5 mgde fluor/L est nécessaire pour voir apparaîtreles effets bénéfiques. Malheureusement,la quantité de fluorures ingérés provoquant les premières lésions dentaires (effets esthétiques) est relativement proche de la quantité optimale pour la minéralisation de l’émail.

D’après l’AFSSAPS, lorsque la quantité de fluorures contenue dans l’eau réellement ingérée est faible (inférieure à 0,5 mg/L), il est recommandé d’effectuer une supplémentation en fluor chez l’enfant, sous forme de sel de cuisine fluoré ou de médicaments fluorés.


Figure 3 : Apports conseillés et limites de sécurité en fluor pour différentes classes d’âges.
Source : Arnaud, 2001.
 
>> Lire la suite du dossier : Nitrates
   
   
Qui sommes-nous ?       Contactez-nous      Mentions légales      FAQ      Liens utiles      Comité de surveillance      HON Code      Charte du site