guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › Dossiers › L'eau potable et le cancer › Les résultats de notre sondage sur votre consommation d'eau
   
DOSSIERS
 
Les résultats de notre sondage sur votre consommation d'eau
Le 03/08/2009
Mot-clé : eau
Quels sont les effets de l'eau sur la santé ? Vous avez été très nombreux à répondre à notre grande enquête sur l'eau. Voici les résultats de cette enquête, qui nous livrent des réponses concernant vos habitudes, vos convictions, vos inquiétudes.
 
Synthèse des résultats de l’enquête

1070 personnes ont répondu à cette enquête.

Plus de 60 % des répondants à l’enquête consomment suffisamment d’eau, c’est-à-dire plus d’un litre par jour. Ils consomment plutôt de l’eau en bouteille, puis de l’eau filtrée et ils sont moins nombreux à déclarer boire de l’eau du robinet.
L’eau minérale est perçue bonne pour la santé. Les répondants la conseillent aux personnes âgées, aux bébés ou jeunes enfants et aux personnes fragilisées par un cancer. Les résultats sur l’eau de source sont assez similaires à ceux de l’eau minérale, si ce n’est que l’eau de source a une meilleure image.

Les avis sont partagés en ce qui concerne l’eau filtrée: 42% ne sont pas équipés d’un système de filtration et déclarent ne jamais boire de l’eau filtrée. Pourtant quasiment 70% affirment que l’eau filtrée est bonne pour la santé.

Sur l’eau du robinet, la majorité des personnes interrogées (64%) déclarent plutôt ne pas la boire.

Bien entendu, notre échantillon n’est pas représentatif de la population générale, du fait que les répondants (inscrits à la newsletter du site guerir.fr) sont souvent atteints d’un cancer et donc particulièrement soucieux de leur santé. Néanmoins, l’eau du robinet qu’ils reçoivent n’est a priori pas différente de celle des autres. Or 22% des répondants, c’est-à-dire un sur cinq, ont rencontré des problèmes avec leur eau du robinet (goût de chlore, aspect suspect…), soit de manière répétée soit couramment! De fait, la confiance n’est pas acquise. Ceci est encore plus fort dans les lieux publics où la faible qualité perçue de l’eau est directement reliée à l’image de propreté que l’on se fait d’un lieu.

Enfin, pour les 1070 personnes interrogées, les choix alimentaires, la pollution de l’environnement, le stress et l’activité physique influencent tous fortement le risque de cancer. Ils prennent d’ailleurs ces facteurs de risques au sérieux car 60% font systématiquement attention à privilégier les aliments bons pour leur santé. Ceci confirme le statut de population particulièrement consciente et active des répondants à ce questionnaire. Merci à eux !

Détails des résultats

1/ Habitudes et convictions

Quantité d’eau

La plupart des répondants à l’enquête consomment suffisamment d’eau, c’est-à-dire au moins entre 1 et deux litres d’eau par jour.

Habitudes de consommation

Les répondants de cette enquête consomment plutôt de l’eau minérale et de l’eau de source, puis de l’eau filtrée et ils sont moins nombreux à déclarer boire de l’eau du robinet.
A la question “buvez-vous de l’eau minérale : de jamais…à toujours?”, 22% en consomment toujours et 17 % n’en consomment jamais. Les pourcentages entre ceux qui en consomment plutôt pas et ceux qui en consomment plutôt souvent sont assez proches : 51% et 49%.
Les résultats sont similaires en ce qui concerne l’eau de source. Pour ce qui est des extrêmes pour ces eaux de source, 20% déclarent toujours en consommer et 22% n’en consommeraient jamais.
Concernant l’eau du robinet, les différences sont plus marquées. 64% des répondants ne consomment plutôt pas de l’eau du robinet, et 35% déclarent ne jamais en boire, contre 18% qui disent en boire tous les jours.
Enfin, les différences ne sont pas flagrantes pour l’eau filtrée : 55% déclarent plutôt ne pas en boire contre 45% qui en boivent souvent. Mais 42% des répondants ne sont pas équipés de filtres et ne consomment jamais d’eau filtrée.

Position sur les facteurs de risque du cancer

Les choix alimentaires, la pollution de l’environnement, le stress et l’activité physique influencent tous le risque de cancer selon les répondants de l’enquête.
97% déclarent que leurs choix alimentaires et la pollution de l’environnement sont des facteurs de risques. 94% pensent que le risque de cancer est aussi influencé par le stress et les trois-quarts des répondants estiment que l’activité physique est également un facteur important dans la prévention du cancer. Les risques de développer un cancer sont donc considérés comme étant très liés à l’environnement et au mode de vie.

Choix alimentaires

Les personnes ayant répondu à cette enquête prennent très au sérieux ces facteurs de risque car 60% font systématiquement attention privilégier les aliments bons pour leur santé et 31% le font souvent.

2/ Santé

Les eaux de source sont considérées comme les meilleures pour la santé, suivies par les eaux minérales et l’eau filtrée.
A la question “Pour votre santé, diriez-vous que cette eau est : à éviter/vraiment mauvaise/mauvaise/assez bonne/bonne/vraiment très bonne?”, les eaux en bouteilles sont les mieux perçues. 83,8 % des personnes interrogées pensent que l’eau de source est plutôt bonne pour la santé et 79 % des gens pensent la même chose des eaux minérales. Mais l’eau de source a une meilleure image que l’eau minérale puisque 37,9% l’estiment très bonne contre 29,4% pour l’eau minérale.
Sur l’eau du robinet, les avis sont partagés : 46,4 % la jugent globalement mauvaise pour la santé, dont 13% pendent qu’elle est à éviter, et 48,3 % l’estiment de bonne qualité, avec 9,4 % des répondants qui la jugent de très bonne qualité.
Enfin, sur les filtres la question est plus délicate : 13% n’ont pas d’opinion. Mais 70% l’estiment de bonne qualité pour la santé.

Alors que 79 % des personnes estiment l’eau minérale bonne pour leur santé, seulement 49% ont l’habitude de la boire plutôt souvent (souvent, très souvent et toujours).

Mais l’eau minérale est perçue bonne pour la santé, pour les personnes âgées, les bébés ou jeunes enfants et les personnes fragilisées par un cancer.
L’eau minérale est globalement conseillée pour les personnes fragilisées : quasiment 70% la recommandent pour les personnes atteintes d’un cancer, et 60 % des personnes ayant répondu à ce questionnaire conseillent l’eau minérale à un bébé ou un enfant de 3 ans.

Les résultats sur l’eau de source sont assez similaires à ceux de l’eau minérale, si ce n’est que l’eau de source est mieux perçue que l’eau minérale.

84% des personnes déclarent l’eau de source plutôt bonne pour leur santé mais 49 % la boivent souvent, très souvent ou toujours.

Pour ce qui est des conseils aux personnes fragilisées, l’eau de source est plus recommandée aux bébés que les eaux minérales (69% contre 62% précédemment). Les résultats sont plus marqués lorsqu’on regarde les résultats plus en détails : 19% conseillent de ne jamais donner d’eau minérale à un bébé contre seulement 9,5 % pour les eaux de source. Enfin les trois-quarts des répondants conseillent l’eau de source à la fois aux jeunes enfants et à leurs proches atteints d’un cancer.

Pourtant quasiment 70% affirment que l’eau filtrée est bonne pour la santé. Cette eau est également conseillée pour les jeunes enfants et le personnes atteintes d’un cancer par 60 % des personnes ayant répondu à l’enquête. C’est donc qu’un autre facteur que celui de la santé, peut-être l’aspect écologique, freine la consommation d’eau filtrée.

Par contre l’aspect santé est remis en doute lorsqu’il s’agit de donner de l’eau filtrée à un bébé puisqu’il n’y a pas d’écart significatif entre ceux qui la considèrent mauvaise pour sa santé ou ceux qui la trouvent plutôt bonne. Dans les détails, 24% conseillent de ne jamais donner d’eau filtrée à un bébé et 19% conseillent de toujours utiliser ce type d’eau. Ce flou vient certainement des grandes différences qui existent entre les qualités de filtres (carafe filtrante ou système d’osmose inverse).

La majorité des personnes interrogées (64%) déclarent plutôt ne pas boire l’eau du robinet (soit jamais soit occasionnellement soit assez souvent). Pourtant, 46% la considèrent comme plutôt mauvaise pour leur santé.

Mais lorsqu’il s’agit de conseiller cette eau à des personnes fragilisées, les résultats sont cohérents avec les habitudes de consommation : l’eau du robinet est déconseillée aux personnes fragilisées selon les répondants de l’enquête. 76% la déconseillent pour un bébé, 54% ne l’estiment pas de bonne qualité pour un jeune enfant et enfin 58% ne la recommandent pas à leurs proches atteints d’un cancer.

Au final, l’eau la plus recommandée pour les bébés est l’eau de source (69%), puis l’eau minérale (62%), l’eau filtrée (46%) et l’eau du robinet.
L’ordre est le même pour l’eau la plus recommandée pour les personnes atteintes d’un cancer.
Pour les jeunes enfants, l’eau la plus conseillée est l’eau de source (76%), puis l’eau filtrée (63%), l’eau minérale (59%) et l’eau du robinet.
L’eau de source est donc celle qui a la meilleure image d’un point de vue santé et des doutes subsistent sur la qualité de l’eau du robinet.

3/ Robinet

Concernant l’eau du robinet, peu de gens rencontrent des problèmes régulièrement (seulement 22,7% en regroupant ceux qui rencontrent des problèmes de façon répétée et couramment).

Pourtant, la confiance n’est pas acquise, surtout dans les lieux publics. La qualité perçue de l’eau est directement reliée à l’image de propreté que l’on se fait d’un lieu public. Seulement une petite majorité (52%) déclare avoir confiance dans l’eau distribuée à son domicile. Plus que 33% ont confiance dans l’eau distribuée sur leur lieu de travail. Ce pourcentage diminue à 30,5 % dans un café, 29% dans un restaurant et chute à 20% dans une gare.

Le lien entre la qualité de l’eau du robinet et l’environnement géographique est également fort. L’eau distribuée n’est pas jugée comme étant bonne pour la santé dans les zones d’agricultures intense et dans les zones d’industrie chimique (86%), et dans les zones littorales en pleine période touristique (61,4%). L’eau du robinet est également estimée de mauvaise qualité pour la santé dans les grandes agglomérations urbaines.

Les personnes interrogées pensent que les épidémies de gastro-entérites et la légionellose sont véhiculées par l’eau du robinet à 43% et 39,5 % respectivement, ce qui n’est pas le cas pour les allergies et les bronchiolites.

Enfin, les avis sont très partagés sur le bénéfice santé d’une eau “dure”, aucune tendance ne se dégage.


Comparaisons

L’eau du robinet ou l’eau filtrée est globalement jugée aussi sure, aussi pure et ayant le même gout que l’eau minérale.

Photo : © Adam Borkowski - Fotolia.com
 
>> Lire la suite du dossier : Comment s'assurer de la qualité de l'eau du robinet ?
   
   
Qui sommes-nous ?       Contactez-nous      Mentions légales      FAQ      Liens utiles      Comité de surveillance      HON Code      Charte du site