guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › Dossiers › Téléphones portables › Téléphone portable : en voiture, c’est encore pire !
   
DOSSIERS
 
Téléphone portable : en voiture, c’est encore pire !
Le 07/08/2009
Mot-clés : téléphone portable, onde, voiture
Nos confrères du journal Auto-plus publient ce 21 octobre 2008 une enquête sur les émissions des ondes des portables utilisés en voiture. Leur bilan : des emissions multipliées par quatre par rapport aux à un appel donné en zone urbaine, à pied, bien au dessus des normes recommandées. Mieux vaut donc ne surtout pas utiliser son téléphone portable en voiture sans précautions et surtout le tenir à distance de la tête des enfants.
 
La rédaction du journal Auto-plus a réalisé des mesures d’émission de téléphones portables lors de situations courantes impliquant l’usage de la voiture. Pour référence, la valeur maximale recommandée pour l’exposition au type d’onde des portables par la commission Européenne est de 0,6 V/m (Volts par mètres).
La première mesure a été réalisée comme cas témoin, lors d’un appel passé en milieu urbain, donc avec un réseau satisfaisant, par un piéton à l’arrêt. Les mesures ont indiqué une émission de 14,9 V/m au début de l’appel puis une émission stable à 5,6 V/m.
Le deuxième test a été réalisé au même endroit que le précédent mais dans une voiture. Là, les chiffres commencent à monter. Au début de l’appel, alors que le portable se connecte, la mesure est passée à 21 V/m puis s’est stabilisée à 10 V/m durant le reste de l’appel. Le simple fait de rentrer dans une voiture double les émissions du portable durant l’appel.

En situation de conduite

Le test s’est poursuivi en situation de la vie courante, à savoir lorsque le véhicule est en marche.
Première situation, en campagne avec un réseau très faible et une seule barre s’affichant sur le portable. L’appareil émet alors 54 V/m pour se connecter au début de la conversation puis se stabilise à 23 V/m. On est donc à une mesure plus de quatre fois supérieure à celle notée lors d’une utilisation courante par un piéton en zone urbaine.
Dernière mesure, sur autoroute avec une couverture réseau satisfaisante : la quantité d’émission a débuté à 26 V/m et s’est stabilisée à 15 V/m, soit trois fois la mesure témoin.

Les plus exposés : les bébés à l’avant

Les journalistes ont cependant noté que lorsque le téléphone est tenu éloigné à plus de 50 cm de l’oreille, par un système main libre ou bluetooth, les ondes sont concentrées autour de l’appareil et les chiffres tombent. A ne pas oublier si vous le portez dans une poche de veste pendant votre voyage.
La pire des situations est causée dans le cas des sièges bébés mis à l’avant, la tête vers le pare-brise, comme le recommande la prévention routière, avec le téléphone placé sur le tableau de bord ou accroché à au milieu de l’habitacle, à proximité de la tête. Le cerveau des enfants en bas âge étant plus perméable aux ondes, le risque d'exposition des cellules aux ondes électromagnétiques est alors maximum.

Photo : galam - Fotolia.com
 
>> Lire la suite du dossier : Un rapport mondial du CIRC confirme les dangers des téléphones portables
   
   
Qui sommes-nous ?       Contactez-nous      Mentions légales      FAQ      Liens utiles      Comité de surveillance      HON Code      Charte du site